Mon engagement !

Fils d’un ouvrier immigré et d’une aide soignante, j’ai grandi et vit dans ce qu’on appelle des “quartiers populaires”. Me réclamant du mouvement ouvrier, je me reconnais dans tous ces Français pour qui les termes “gauche” et “homme politique” sont synonymes de trahison. Et jusqu’à récemment, l’abstentionnisme était un acte politique que je pratiquais assidûment.

J’ai rejoint la France insoumise lors de l’élection présidentielle 2017, mais pourquoi ?

Tout d’abord, et c’est le plus important, le programme l’avenir en commun me sembla bon, intéressant dans son contenu, en particulier les volants écologique, démocratique et économique. Le candidat Jean-Luc Mélenchon donna assez de gages pour me convaincre, et pourtant j’ai la dent dure contre les anciens du parti socialiste… Le fait qu’il expliqua que la France insoumise n’était pas “de gauche” fut un premier pas, le caractère révolutionnaire du mouvement fut souligné avec la promesse d’une assemblée constituante et surtout sa structure “gazeuse”  me convint de m’engager pour la première fois dans une formation politique.

Après les campagnes électorales de l’année 2017, je continuai à militer par des actions d’auto-organisation destinées à redonner le pouvoirs aux citoyens par des méthodes de mobilisation et de luttes populaires. Ayant rejoint le pôle auto-organisation de la France insoumise, je promeus aujourd’hui cette manière de militer dans toute la France et continue à mobiliser et à organiser ceux qui ont des raisons d’être en colère dans ma ville, Montpellier.

Issu et vivant dans un quartier populaire, j’ai comme tous les gens de mon âge, eu déjà plusieurs vies professionnelles. Essentiellement dans le secteur commercial, que ce soit en magasin, au porte à porte ou par téléphone. J’ai été aussi entrepreneur à plusieurs reprises et découvert le prix de mon engagement politique lors de ma dernière aventure entrepreneuriale…

Actuellement salarié dans une association d’éducation populaire, je continue en parallèle de mon emploi mon engagement au sein de la France insoumise avec une détermination croissante.

Je suis actuellement solidaire de la dynamique #NousSommes à Montpellier pour faire de ma ville ce qu’elle aurait du être. Cette cité singulière, rebelle et créative. Agréable et surdouée.

Dans tous les cas, je ne perds pas de vue qu’une bonne histoire ne commence véritablement que lorsque l’élément perturbateur entre en jeu….